Violations de données personnelles : 1er bilan après l’entrée en application du RGPD

En France, les violations de données personnelles susceptibles d’engendrer un risque pour les droits et libertés des personnes doivent être notifiées à la CNIL. Quatre mois après l’entrée en application du RGPD, la CNIL dresse un premier bilan chiffré.

Violations de données personnelles : 1er bilan après l’entrée en application du RGPD

Quel bilan tirer de ces premiers mois ?

Depuis l’entrée en application du RGPD, les violations de données personnelles doivent, dans certains cas, être notifiées à la CNIL. Cette nouvelle obligation nécessite que les organismes mettent en place des procédures permettant de détecter puis de remonter les incidents de sécurité.

Lire la suite sur cnil.fr

Un projet de communication web ?

On vous rappelle, devis gratuit et personnalisé